Contribution participative aux Assises du Numérique en Wallonie

Education 4.0: un système éducatif personnalisé

L’éducation 4.0, clin d’oeil au plan marshall, se veut être une éducation personnalisée, où chaque étudiant ou écolier peut y trouver son compte, nourrir sa curiosité et développer sa créativité.

Comment?

Par l’utilisation de l’informatique. Des projets comme la Khan Academy font leurs preuves: l’étudiant avance à son rythme de manière autonome tout en continuant à pouvoir être assisté par un professeur.

L’informatique permet une infinité de combinaisons dans les parcours scolaires, sans en accroître les complexités administratives puisque tout y est géré automatiquement. Chacun avance à son rythme. Il n’est dès lors plus nécessaire d’avoir des classes (pratiqué aussi par l’école 42 à Paris). Les cotes n’auraient qu’un caractère indicatif: le but est que l’étudiant ait assimilé la matière, pas qu’il y ait réussi du premier coup, ainsi on supprime le constat d’échec et le malaise dans lequel cela pourrait le mettre.

L’autre aspect important est l’évaluation de ses paires: on découvre comment les autres ont répondu aux questions, ce qui peut aider à porter un autre point de vue sur le sujet adressé. De plus en découvrant d’autres réponses, on peut s’auto-évaluer (celui-ci a mieux ou moins bien répondu que moi).

A une époque où des sociétés comme Uber ou AirBNB, qui n’existaient pas il y a 10 ans, et qui aujourd’hui pèsent plus lourd que les grands groupes des secteurs correspondants (ex: Hilton) implantés depuis des décennies, il est urgent de rendre la créativité aux jeunes, de leur donner des opportunités de s’épanouir dans leurs domaines de prédilection. C’est là qu’ils seront productifs.

Arrêtons le système éducatif standardisé dans lequel nos jeunes stagnent et allons de l’avant avec un système personnalisé.