Contribution participative aux Assises du Numérique en Wallonie

Favoriser l’enseignement des différentes facettes du numérique et les ponts avec les professionnels

Beaucoup d’entrepreneurs du numérique peinent à embaucher. Paradoxalement, si des formations au numérique existent depuis une quinzaine d’années en Fédération Wallonie-Bruxelles, notre association constate que, dans certaines sections, plus de la moitié des diplômés, faute d’une rencontre efficace entre l’offre et la demande, doivent travailler en dehors de la Wallonie, ou se résigner à accepter d’autres fonctions, comme vendeurs dans des grandes surfaces, animateurs de centres sportifs, traiteurs, etc., métiers bien honorables, mais éloignés de leur formation, alors que celle-ci a été coûteuse à la collectivité. Et une proportion non négligeable se retrouve demandeurs d’emploi.

La pénurie de main d’oeuvre dans le numérique serait donc en partie virtuelle.

Il paraît aux yeux de notre association pertinent de plus favoriser l’enseignement des différentes facettes du numérique (ainsi celui-ci n’est toujours pas systématiquement abordé dans des cours de journaliste, de marketing, de macro-économie, de communication, de ressources humaines, etc.) et de plus établir des ponts entre les entreprises actives dans le numérique, les entreprises qui ont des besoins en la matière, et les diplômés de sections socio-économiques de l’enseignement supérieur.

Les établissements d’enseignement supérieur disposent actuellement de moyens publics insignifiants pour cela. Certains se rabattent sur les moyens privés, en faisant appel au sponsoring de cours, séminaires et événements. Mais les sponsors ont trop fréquemment une vision à court terme, au point de faire pression pour que lors des séminaires leurs produits ou solutions soient présentés, au détriment de concurrents, pour parfois même prendre la parole, ou pour qu’ils soient les seuls à pouvoir débaucher les étudiants à la sortie des études. D’autres méthodes, avec un rapport de force public-privé plus équilibré, doivent donc être lancées.