Contribution participative aux Assises du Numérique en Wallonie

Politique renforcée de soutien aux EPN

Depuis plus de 10 ans, les EPN (Espaces Publics Numériques) ont fait leurs preuves, non seulement dans l’éducation numérique des publics plus défavorisés et éloignés des technologies mais aussi en tant que relais social dans la cité pour permettre au citoyen de comprendre les enjeux de la révolution numérique dont il peut devenir partie prenante.

Les EPN sont aujourd’hui le réseau  le plus approprié dans l’accompagnement des usages du numérique par le citoyen. Il se compose de plus de 140 espaces répartis sur plus de 100 communes L’expérience des années précédentes démontre que l’accès de l’usage sans accompagnement produit peu d’effet: l’action en faveur de l’accès rejoint alors celle en faveur des médiations de proximité.

Il est toutefois urgent de prendre des mesures au niveau du financement structurel de ces organisations. Ces besoins de financement concernent non seulement les moyens matériels (notamment en termes de renouvellement et de modernisation des infrastructures), mais aussi et surtout les moyens humains. Il convient donc de promouvoir l’action des EPN et de leur assurer un financement structurel, complémentaire à l’investissement des autorités locales. En particulier, les activités transversales et l’accompagnement du réseau doivent être assurés de manière pérenne.

Afin de garantir une plus grande stabilité de l’animation et donc un service plus professionnel aux citoyens, il convient d’organiser la reconnaissance professionnelle des métiers de formateur ou d’animateur d’EPN

#421

2 réponses to “Politique renforcée de soutien aux EPN

  • Comme indiqué dans le commentaire de la mesure, l’encrage communal des EPN est très important puisque un peu moins d’une commune wallonne sur deux dispose d’un tel espace.

    Les programmes/formations proposés au sein des EPN sont jusqu’ici ciblés et particuliers à chaque commune.

    Au-delà de ces particularismes, l’on pourrait envisager d’élargir l’encrage communal en lui réservant un socle régional. Les EPN pourraient devenir, pour autant qu’il y ait une volonté communale, l’appui numérique de certaines politiques régionales.
    Par exemple, un grand nombre de sujets qui se trouvent aujourd’hui dans le débat public régional a des connotations scientifiques (énergies renouvelables, recherche, nouvelles techniques agricoles,…).

    Le déficit scientifique est une question majeure actuelle. L’on pourrait ainsi imaginer que les EPN participent à combler ce déficit scientifique et jouent un rôle de lieux où des formations seraient dispensées en lien avec des politiques régionales. (Par exemple, formation aidant à comparer les prix de l’électricité, à comprendre les mécanismes des énergies renouvelables,…)
    Il s’agit d’aider le citoyen à prendre part à la vie de la cité en l’armant mieux pour comprendre les enjeux à propos desquels il y a débat, et sur lesquels, au bout du compte, il est amené à se positionner au moment où il élit ses représentants.

  • Mobi'TIC - Province de Liège

    Les EPN jouent un rôle primordial dans la lutte contre la fracture numérique du second degré. Ils répondent à la demande de plus en plus grande de formation des citoyens, et surtout de leur suivi régulier dans leur apprentissage du numérique. Comme dit dans la proposition concernant la formation des animateurs des EPN (#434), ces espaces jouent également un rôle social non-négligeable. Notre action Mobi’TIC se place d’ailleurs en amont des EPN, en proposant aux seniors des séances de découverte des différentes utilisations d’Internet. Ce n’est toutefois pertinent que si un suivi peut y être apporté au sein de structures locales telles que les EPN. Nos actions sont complémentaires de celles des EPN, et nous souhaitons aussi pouvoir leur apporter notre soutien. Cela peut se faire dans le cadre d’organisation d’activités ponctuelles au sein de ces organismes (via un partage de ressources par exemple).