Contribution participative aux Assises du Numérique en Wallonie

Promouvoir la reconnaissance professionnelle des métiers de formateur ou d’animateur d’EPN

Une attention toute particulière doit être portée à la reconnaissance professionnelle du métier d’animateur numérique, par exemple dans les classifications des fonctions du personnel des pouvoirs locaux et des bibliothèques ou dans les conventions collectives du secteur non marchand.

La fonction d’accompagnement dans un EPN (Espace Public Numérique) requiert en effet des compétences plus larges que la seule connaissance des TIC.

Depuis 2005, les accompagnateurs d’EPN ont progressivement assumé de nouveaux rôles et développé de nouvelles formes de médiation qui vont au‐delà de l’accompagnement technique des usagers. Ils sont devenus aujourd’hui des médiateurs à la fois sur le plan numérique, humain et social.

Dès lors, ils doivent bénéficier d’une formation continue pour assumer ce rôle polyvalent et faire le lien entre leur activité au sein de l’EPN et le travail social, éducatif et culturel au niveau local.

#434

3 réponses to “Promouvoir la reconnaissance professionnelle des métiers de formateur ou d’animateur d’EPN

  • Les personnes recrutées au sein des EPN n’exercent pas aujourd’hui un métier reconnu et ne peuvent dès lors bénéficier ni d’une évolution de carrière, ni d’une promotion, ni d’une échelle barémique.
    Résoudre ce problème permettrait non seulement d’octroyer une reconnaissance à ces animateurs qui doivent posséder un profil extrêmement complet mais contribuerait également à pérenniser un réseau wallon de qualité.

  • Les animateurs EPN sont issus de domaines très divers. Certains sont informaticiens, d’autres animateurs sociaux, infographistes,… les champs sont très larges et variés.
    Il serait opportun de faire des évaluations individuelles des compétences. Ne plus dépendre des communes mais élaborer un système propre aux EPN qui permettrait de faire collaborer les EPN entre eux et d’échanger les animateurs selon leurs spécificités.

  • Mobi'TIC - Province de Liège

    Complémentairement et en amont de l’action des professionnels de la formation TIC, les animateurs, les volontaires, les travailleurs sociaux et toutes les personnes qui contribuent à initier leurs pairs ont un rôle important pour attirer les personnes en situation d’exclusion vers le numérique. La reconnaissance de ce rôle, de cette fonction de médiation est importante (cf également valider les compétences TIC/TICE de tous #209).
    Outre la reconnaissance formelle, les personnes impliquées dans les EPN peuvent également se sentir valorisées par les perspectives de développement qui passent par la formation continue. Par des processus légers de formation, ils pourraient être en mesure de développer une offre plus large d’activités aussi ponctuelles que diversifiées dans leurs EPN. Si en plus ces formations continues sont proposées à un large public (cf supra), elles seront autant d’opportunités d’échanges d’expériences et de création progressive d’un réseau de partage (in)formel.