Contribution participative aux Assises du Numérique en Wallonie

Datacenters de colocation et développement économique connexe

La Wallonie ne dispose pas de nombreux datacenters dit neutres sur son territoire. Augmenter la nombre de datacenters neutres permettrait de développer le marché de l’hébergement et d’offrir un territoire d’accueil pour les gros hébergeurs français qui envisagent de quitter la France suite aux nouvelles lois sur le contrôle.

Des études récentes ont montré que le développement de datacenters neutres permet d’attirer des entreprises High-Tech et de les fidéliser.

En effet, ces entreprises cherchent des endroits d’hébergement où elles peuvent choisir entre de nombreux opérateurs de télécommunications, sans avoir à déménager des infrastructures très lourdes en cas de recours à un autre fournisseur d’accès télécoms.

De plus, l’arrivée de gros centres de colocation favorise le développement d’entreprises technologiques à proximité.

Les autres avantages offerts sont:

  • territorialité des données: les données de nos entreprises seraient protégées par nos lois (et non soumises à celles d’un autre pays où les données et les serveurs sont hébergés),
  • proximité: il est plus aisé d’intervenir localement si besoin,
  • la présence du 3ème aéroport de fret mondial qui serait un avantage concurrentiel important pour importer les équipements IT lourds (stockages centralisés,  gros serveurs de calculs, etc), et au cas où permettrait d’accueillir des centres européens de distribution de gros constructeurs dans les technologies,
  • l’arrivée massive de l’Internet of Things (objets connectés) qui va induire de plus en plus de trafic entre les utilisateurs et des points d’analyse intermédiaire. Cette tendance nécessitera de grandes capacités de stockage et de traitement, et par conséquent plus de datacenters plus proche de ces objets connectés (objets connectés pour le particulier, dans la gestion des Smart Cities, analyse et traitement temps réel des données, …)