Contribution participative aux Assises du Numérique en Wallonie

CRTPL – Cellule Régionale des TIC pour les Pouvoirs Locaux

Créer une cellule IT régionale de soutien aux pouvoirs locaux

Contexte:

Nos administrations sont amenées à choisir individuellement des solutions informatiques ayant pour conséquence des méthodes et procédures différentes. Mutualiser les développements d’applications permettrait d’homogénéiser les tâches mais également d’apporter une entraide sur les bonnes pratiques.

Faire de la sécurité informatique une priorité est sans nul doute un besoin réel compte tenu de l’ère technologique dans laquelle nous évoluons. Il est également très important d’offrir une alternative ou un complément aux solutions commerciales actuelles.

Une gestion optimisée et homogène de nos pouvoirs locaux permettrait enfin d’ouvrir de nouvelles pistes dans le service rendu à la population notamment au  niveau de la communication avec le citoyen en le plaçant au cœur de nouveaux services.

Missions de la cellule:

  • Soutenir et accompagner les pouvoirs locaux dans leurs démarches d’informatisation et harmoniser les bonnes pratiques IT:
    • aider à la rédaction technique des marchés publics en matière IT;
    • mettre à disposition un support regroupant des spécialistes dans différents domaines IT;
    • former et/ou maintenir une veille technologique du personnel IT et/ou de nos élus;
    • promouvoir les solutions libres;
    • aider au recrutement des profils IT;
    • etc.
  • Soutenir et accompagner les pouvoirs locaux dans les bonnes pratiques liées à la sécurité de l’information:
    • mettre en place une formule d’audit des règles de sécurité;
    • aider et sensibiliser les pouvoirs locaux au traitement des données à caractère personnel;
    • etc.
  • Organiser le développement d’applications métiers en uniformisant les bonnes pratiques:
    • opérer le développement  de mutualisation d’applications OpenData (sur base d’un système de financement participatif par exemple);
    • offrir une sécurité et s’attaquer sérieusement à proposer une alternative aux monopoles actuels;
    • homogénéiser les processus métiers des administrations wallonnes;
    • etc.

Envisager une participation financière minime des 262 villes et communes wallonnes pour financer ce projet.